News

TRIO TITANESQUE : Bautista, Rea et Razgatlioglu livrent une passe d'armes acharnée

Wednesday, 1 June 2022 05:27 GMT

Tous les trois se sont battus l'un contre l'autre dans le dernier tour, et ils ont fait part de leurs impressions au sujet de ce superbe Round d'Estoril.

La Round d’Estoril du Championnat MOTUL FIM World Superbike a été spectaculaire avec trois incroyables duels dans le dernier tour entre les trois premiers du classement. Álvaro Bautista (Aruba.it Racing - Ducati), Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) et Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK) ont tous fait preuve d’une habileté et d’un sens de la course incroyables pour lutter jusqu’à la fin de la course. Rea a affronté Razgatlioglu dans la Course 1 et la Course Superpole, Bautista s’est battu face à Toprak dans la Course 1 et Rea a repoussé Bautista dans la Course 2.
 
LES RÉACTIONS DES PRINCIPAUX INTÉRESSÉS
 
Dans la Course 1, Razgatlioglu et Rea ont échangé leurs positions pas moins de huit fois, mais au final, c’est Bautista qui s’est imposé au terme d’une bataille avec Razgatlioglu dans le dernier tour. La Course Superpole s’est également décidée dans le dernier tour, Rea ayant pu profiter d’un rattrapage de Razgatlioglu pour s’imposer. C’est également Rea qui s’est imposé dans la Course 2 après s’être battu pour dépasser Bautista au virage n°9 et remporter la victoire, malgré une énorme glissade dans le dernier virage.
 
« J’ai mené les mètres les plus importants de la course, a déclaré Bautista au sujet de la Course 1. J’ai essayé de dépasser Toprak, mais il était très fort aux points de freinage et le seul endroit où je l’ai vraiment égalé était à la sortie du dernier virage. Ma motricité, surtout dans les derniers tours, était meilleure et j’ai gagné beaucoup de terrain à cet endroit. J’ai juste joué ma carte dans le dernier tour. J’ai essayé d’être très proche de lui à ce moment-là. Au final, j’ai pu sortir plus vite que lui du dernier virage. »
 
Après son rattrapage dans le dernier tour de la course sprint, Razgatlioglu ne s’en voulait pas outre mesure : « Nous nous entraînons avec Kenan sur sa piste de karting, c’est une petite piste et je perds toujours l’avant là-bas et j’essaie de le rattraper ! Seulement cette fois, la moto était un peu plus lourde ! Je regarde toujours Marc Márquez, c’est le même style ! Je me souviens de 2020 à Jerez, j’ai essayé de reprendre la moto, mais je n’ai pas pu, alors je suis tombé légèrement. Mais aujourd’hui, je me suis dit : “Je dois la relever”, car je me bats ! Je suis très heureux, nous marquons de bons points et une deuxième place est mieux qu’une chute. C’était un week-end étrange ! »
 
Et Rea d’ajouter : « J’ai bien négocié du virage n°1 au n°3. J’étais déjà là, donc je pouvais me calmer sur le reste du circuit pour rester là. Quand il a fallu préparer un coup dans le dernier tour, j’ai commis une erreur à deux tours de l’arrivée. C’était vraiment difficile. Je me suis demandé si je devais faire un grand bond en sixième, mais il avait une si bonne traction dans les virages 4 et 5 et le long de la ligne droite de retour que ça aurait été trop. »
 
« Ma traction en sixième était incroyable. J’ai placé la moto au point de corde du virage n°7 et j’ai vu ce que je pouvais faire. Il a coupé à nouveau et ensuite j’ai pensé à la chicane. Juste y aller, la mettre sur le point de corde, et essayer de garder ma trajectoire. C’était suffisant bien que j’aie fait une grosse glissade au dernier virage. Je pensais qu’il allait me rattraper sur la ligne, alors j’ai essayé de me faire le plus petit possible. C’était vraiment, vraiment excitant, surtout quand vous arrivez en tête dans une course comme celle-là. » 
 
LE RATTRAPAGE : Faire bondir un Champion MotoGP™ de son canapé…
 
Razgatlioglu a réalisé un incroyable rattrapage dans le dernier tour de la Course Superpole qui a fait sauter de son canapé l’octuple Champion du Monde Marc Márquez. Le Champion du Monde en titre, Fabio Quartararo, a décrit cette scène comme « vraiment folle ». « J’étais assis sur mon canapé et je regardais la course, et tout de suite je me suis levé ! Quand j’ai vu le rattrapage, c’était du grand spectacle, c’était un rattrapage vraiment difficile. C’est un virage vraiment lent en montée avec quelques zones humides. »
 
Et Quartararo, actuellement en tête du général d’ajouter : « Je suis le Championnat. J’aime tellement et je pense que c’était fou. Le rattrapage de Toprak avec l’avant, c’était vraiment fou, et j’ai vraiment aimé ça. »
 
LE VERDICT : « Je n’ai jamais rien vu de tel ! »
 
Le Président de la FIM, Jorge Viegas, a lui aussi applaudi ce week-end à Estoril qu’il qualifie d’un des meilleurs qu’il n’ait jamais vu :« Je pense que c’était l’un des meilleurs week-ends de courses que j’ai jamais vu, a avoué le Portugais. Toutes les courses, WorldSBK, WorldSSP, WorldSSP300, ont été fantastiques. Je pense que le public a beaucoup apprécié, car ce sont de vraies courses. Je pense qu’ici, ce fut le plus disputé, le plus chargé en émotions parce que personne ne savait qui allait gagner. De nombreuses courses se sont décidées sur la ligne et dans le dernier virage. Je pense que la saison est formidable jusqu’à présent. Les trois premiers se battent vraiment, vraiment pour la victoire dans chaque course, mais Estoril a été spécial. » Vous pouvez retrouver l’interview complète de Viegas ici.
 
Les trois courses, plus le rattrapage de Razgatlioglu, ont été acclamées, comme par Keith Huewen sur le podcast MotoGP™ de Crash.net. « Quand vous regardez ce qu’ils font avec ces motos… de toutes les courses que j’ai regardées pendant le week-end, c’était celle-là : Estoril entre Toprak et Jonathan qui se lançaient leurs motos l’un sur l’autre, et je n’ai jamais rien vu de tel ! Des choses extrêmement habiles, des choses étonnamment habiles ; vous auriez appelé ça de l’imprudence, je pense, par le passé, mais parce que c’était ces deux-là, c’était juste génial à regarder ! Rien que d’en parler, j’en ai des frissons, sans parler de le regarder ! C’était quelque chose d’un peu spécial ! »
 
Suivez l’intégralité de la saison 2022 du Championnat MOTUL FIM World Superbike en souscrivant dès maintenant au VidéoPass