News

Statistiques : Plus de 1000 jours d’attente et une page d’histoire se tourne !

Wednesday, 13 April 2022 10:44 GMT

Nous vous avons compilé les chiffres clés du Round Pirelli d’Aragón et il y a beaucoup de choses à dire…

1022 - Entre le 23 juin 2019 et le 10 avril 2022, 1022 jours se sont écoulés depuis la dernière fois où Alvaro Bautista (Aruba.it Racing - Ducati) a mené le Championnat WorldSBK.
 
820 - Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) a offert à la Grande-Bretagne son 820e podium dans la Course 1. Deux autres Tops 3 le lendemain ont porté ce total à 822.
 
355 - Toprak Razgatlioglu (Pata Yamaha with Brixx WorldSBK) a donné à Yamaha son 355e podium. 
 
335 - La Course 1 a permis à trois constructeurs de monter sur le podium pour la 335e fois en WorldSBK. Après les courses de dimanche, ce nombre est désormais de 337. Les neuf dernières courses ont toutes compté trois usines différentes, depuis la Course 2 à Portimão l’an dernier.
 
299 - La Grande-Bretagne a décroché une victoire au MotorLand Aragon grâce à Jonathan Rea, mais le doublé d’Álvaro Bautista dimanche signifie que les Britanniques devront attendre Assen avant de pouvoir franchir la barre des 300 succès.
 
175 - Jonathan Rea est monté sur son 175e podium avec Kawasaki lors de la Course 2.
 
100 - La Course 1 WorldSBK était la 100e en Espagne ; la 100e du Championnat a également eu lieu en Espagne, à Jarama lors de la Course 2 en 1992. Dans les deux cas, c’est une Kawasaki qui a gagné : la 100e course espagnole a été remportée par Jonathan Rea et la 100e course WorldSBK par Rob Phillis (sa dernière victoire).
 
95/14 - Après 14 ans et 361 jours, Ducati retourne sur le podium du WorldSSP avec Nicolò Bulega (Aruba.it Racing - WorldSSP Team). C’est le 95e Top 3 de l’usine en WorldSSP. La dernière fois, c’était à Valence en 2007 avec Gianluca Nannelli, troisième.
 
56 - Toprak Razgatlioglu a enregistré trois podiums en début de saison WorldSBK pour la première fois de sa carrière. La troisième place de la Course 2 est son 56e Top 3 au total.
 
55 - La victoire de Bautista est la 55e de l’Espagne ; ils sont à sept succès du Japon et à une place du Top 5.
 
28 - Illia Mykhalchyk (BMW Motorrad WorldSBK Team) s’est adjugé la huitième place dans la Course 1, faisant de l’Ukraine le 28e pays à figurer dans le Top 10 en WorldSBK. 
 
25/24 - Parti de la Course 1 en WorldSSP300 depuis la 25e place et de la Course 2 depuis la 24e place, Lennox Lehmann (Freudenberg KTM - Paligo Racing) est le seul pilote de l’histoire du WorldSSP300 à monter sur deux podiums en partant d’au-delà du Top 20.
 
21 - Alvaro Diaz (Arco Motor University Team) est devenu le 21e vainqueur différent en WorldSSP300.
 
18 - Álvaro Bautista compte désormais autant de victoire que Toprak Razgatlioglu, les deux hommes ayant une longueur d’avance sur Pierfrancesco Chili. 
 
16 - Pour la première fois en 16 ans, deux Honda figurent dans le Top 6 au général après les trois premières courses. Iker Lecuona (Team HRC) et son coéquipier Xavi Vierge sont respectivement cinquième et sixième. La dernière fois, cela remonte à la Course 1 à Phillip Island en 2006, lorsque James Toseland était deuxième et Alex Barros quatrième.
 
15 - Avec sa neuvième place dans la Course 2, Garrett Gerloff (GYTR GRT Yamaha WorldSBK Team) affiche désormais 15 Tops 10, un record personnel pour l’Américain.
 
12 - Pour ses débuts en WorldSBK, Luca Bernardi (BARNI Spark Racing Team) a terminé 12e, offrant à Saint-Marin ses premiers points en WorldSBK depuis la 13e place d’Alex De Angelis à Laguna Seca lors de la Course 2 en 2017.
 
10 - Dix Tops six pour Axel Bassani (Motocorsa Racing) en WorldSBK après la Course 2 à Aragon, soit exactement 25 % des courses qu’il a disputées.
 
10 - Eugene Laverty (Bonovo Action BMW) a décroché son premier Top 10 en début de saison depuis la Course 1 à Phillip Island en 2018 où il s’était classé huitième.
 
8 - Pour la huitième fois dans l’histoire du WorldSBK, la victoire de course d’ouverture de la saison s’est jouée pour moins d’un dixième : 0.090s entre Rea et Bautista.
 
0,090s - Cet écart entre Rea et Bautista est en fait le plus serré entre les deux hommes. Leur finish le plus serré en 2019 remontait auparavant à Portimão dans la Course 2, avec 0.111s. Ironiquement, cet écart de 0,111s correspond à l’écart combiné des trois premières courses de la saison 2020 à Phillip Island, qui accueillera la finale du calendrier cette année.
 
Suivez l’intégralité de la saison 2022 du Championnat MOTUL FIM World Superbike en souscrivant dès maintenant au VidéoPass !